Des travaux de rénovation à réaliser ?

Vous souhaitez rénover votre cuisine ? Vous souhaiteriez réduire au mieux le prix d’une rénovation ? Nous vous accompagnons pas à pas en vous suggérant quelques conseils simples et pourtant très utiles. Suivez le guide !

Faites mentionner l’obligation de nettoyage des lieux, pendant et à l’issue des travaux

N’oubliez pas non plus de faire mentionner sur le devis l’obligation pour l’artisan de nettoyer les lieux pendant le chantier et à son issue. Cela devrait inclure aussi les parties communes des bâtiments.

Non seulement cela vous évitera d’avoir à prendre à votre charge ce nettoyage – qui peut parfois être très coûteux – mais en plus cela incitera l’artisan à travailler soigneusement, justement pour ne pas avoir à effectuer lui-même ces travaux d’après chantier.

Les délais doivent être indiqués – c’est la loi !

N’hésitez surtout pas à faire mentionner sur le devis le délai estimé total des travaux. En effet, selon l’Article L114-1 du Code de la Consommation : « Le consommateur peut dénoncer le contrat de vente d’un bien meublé ou de fourniture d’une prestation de services par lettre recommandée avec demande d’avis de réception en cas de dépassement de la date de livraison du bien ou d’exécution de la prestation excédant sept jours et non dû à un cas de force majeure. »

Ce point, ici contraignant pour l’artisan, ne fera que rappeler la loi et en exiger l’application. Rien que de normal en somme. Cela vous évitera de voir des travaux traîner en longueur sans échéance connue. Si l’une de vos pièces de vie devait être condamnée, autant en connaître à l’avance la durée d’indisponibilité !

Proposez un paiement échelonné des travaux, en fonction de l’avancement des travaux

Enfin, vous pouvez proposer de régler en plusieurs fois le prix des travaux de rénovation. Conditionnez alors l’échéancier à certains jalons.

Par exemple, pour une rénovation de salle de bainsvous pourriez proposer le paiement de 10% du montant total à la signature de devis, 50% au commencement des travaux (surtout lorsque l’artisan achète les matériaux et les transporte jusque chez vous), 30% sur l’achèvement du carrelage (pour une salle de bains, donc) et les 10% restant payés à la fin de chantier (nettoyé et livré à temps).

Garder de 10 à 20% du montant total pour le règlement final au moment de la livraison constituera pour vous un levier pratique, de nature à vous assurer que les travaux seront réalisés selon vos exigences. Mais utilisez cette possibilité avec précaution, afin de ne pas perdre la confiance de l’artisan. Celui-ci pourrait être en effet amené à croire que vous allez vous rétracter une fois les travaux finis, pour ne pas régler la totalité du devis !

Auteur de l’article : home-brico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *