Comment choisir une SCPI

En France, le nombre de SPCI (société civile de placement immobilier) est estimé à plus de 180. Il est donc assez complexe de faire le choix d’une société lorsque qu’on décide d’acheter des parts. Toutefois, il est possible de choisir une SCPI en se basant sur certains critères. Quels sont les paramètres à prendre en compte pour le choix d’une SCPI ?

Rendement

Le rendement est un critère essentiel pour choisir une société civile de placement immobilier. Celui-ci dépend principalement de 2 éléments : les dividendes et la valeur des parts. En effet, lorsque vous disposez de parts dans une SCPI, des dividendes provenant des loyers des biens immobiliers vous sont remises, à fréquence régulière. Le rendement est apprécié suite au calcul du TDVM (Taux de Distribution sur Valeur de Marché). Celui-ci est déterminé suivant un rapport entre le montant des dividendes perçus annuellement et le coût moyen des parts de la même année. Concernant les parts, leur valeur dépend de celle du patrimoine immobilier. Opter pour une SCPI Immorente par exemple, c’est miser sur une importante société, avec un rendement de 4.70 % en 2018.

Diversification et liquidités

Pour limiter le risque global, une SCPI doit s’appuyer sur la diversification. En effet, même si ces sociétés sont de nature diversifiées, il existe des entités qui disposent d’un patrimoine plus hétérogène que d’autre. Pour bien choisir une SCPI, il est donc conseillé de s’intéresser aux sociétés investies dans : des zones géographiques variées (en France, et même à l’étranger), des biens immobiliers de différentes natures (bureaux, commerces, résidences, maison de retraite) et divers types de locataires de qualité. Par ailleurs, même si la liquidité des parts est fonction des réalités du marché, les SCPI à capitaux variables restent plus liquides que celles à capitaux fixes.

Ratios et frais

Vous pouvez apprécier la durabilité d’un rendement grâce à quelques indicateurs. Le TOF (taux d’occupation financier) est le pourcentage des loyers perçus par rapport à ceux prévus. Si cette valeur est à 100 %, ceci implique que tous les biens ont été loués. Un bon TOF doit excéder 90 %. D’autres ratios tels que le RAN (report à nouveau) et le PGR (provision pour grand travaux) sont également à considérer. Leur valeur doit au moins excéder 5 % des dividendes. En outre, vous pouvez également comparer les frais de gestion et de souscription pour choisir votre SCPI.

Auteur de l’article : home-brico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *